Drame sans nom.

(à mon frère Marc dont c’est aujourd’hui l’anniversaire et mon ami François)

Toujours à l’affût des calamités susceptibles de perturber le calme plat de nos vies et des injustices qui n’attendent que l’instant propice pour attenter à la tranquilité de tout un chacun, votre humble serviteur a dégotté pour vous et lève le voile sur la perle des drames qui couve actuellement dans le merveilleux monde des affaires et de la gestion publique.

Au moment même d’écrire ces lignes, une ignorance crasse menant à une mauvaise réputation absolument non méritée vaut à des centaines, voire des milliers de pauvres consultants d’être lapidés sur la place publique, une annihilation radicale et cruelle s’annonce. Ces êtres offrent pourtant une contribution essentielle dans le maintien de l’équilibre et de la biodiversité des hautes sphères décisionnelles.

Certes, ils font partie d’une catégorie dentue et musclée et sont investis de pouvoirs considérables mais il suffit de gratter sous le vernis quelque peu pour découvrir qu’ils possèdent une toute fine intelligence, une prudence de soeur grise économe et un flair de sioux qu’on leur reconnaît rarement. Plusieurs ont une grande culture et savent reconnaître les yeux fermés la bonne cuisson du tataki de thon.

Combien d’entre vous se sont retrouvés inopinément face à face avec un consultant au retour d’une pause ou au détour d’une réunion et ont ressenti tout de suite un choc, la peur et l’effroi nécessaires à justifier une analyse biaisée et ont conséquemment répandu les rumeurs les plus paranoïaques à leur sujet.

attaquent-pas

Les consultants passent le plus clair de leurs heures paisibles et tranquilles à tout simplement offrir leur aide aux entrepreneurs ou aux gestionnaires, essayant de leur éviter de prendre des décisions fâcheuses et de commettre des erreurs coûteuses. Ils offrent un univers de connaissances souventes fois puisées à même les années de service passées dans ces mêmes organisations ainsi qu’une nouvelle perspective externe à la résolution de problêmes organisationnels, irritants pour tout le monde finalement. Certains même contribuent à combattre le fléau des surplus budgétaires en ayant demeuré sur la liste de paie ou de pensionnés et tablettés de ceux-là mêmes qu’ils facturent.

Mais il suffit qu’un seul consultant ne se trouve à l’origine de la mise à mort d’un seul projet, d’une seule mise à pied, et on n’entend plus parler que de cela. La vérité toute crue c’est que bien d’autres raisons sont susceptibles d’annuler les efforts que vous avez investis dans un projet voire dans votre carrière.

Les consultants ont de tout temps inspiré les auteurs de récits d’horreur et du cinéma à sensations mais combien de tout ce verbillage est-il réellement bien-fondé?  Vos chances statistiques de tomber accidentellement sur un consultant sont de l’ordre de 1 sur 11.5 millions et vos chances que cette rencontre se transforme en attaque qui s’avère fatale sont encore moindres (1 sur 570 millions). En vérité, vos projets sont susceptibles de se retrouver écrasés sous bien d’autres choses, détruits par des facteurs environnementaux de toutes sortes pouvant inclure à titre d’exemple la chute impromptue d’une armoire IKEA mal fixée au mur.

attaquent.png

Chaque année, une quantité croissante de consultants sont cruellement arrachés à leur milieu par des braconniers qui utilisent ensuite leurs parties sauvagement démembrées pour garnir des sites web tape-à-l’oeil qui ne vendent que du fadasse conseil en canne.

Les confondant avec les anges de la mort, plusieurs organisations dans le monde entier ont décidé de se prémunir contre leur venue et ont installé des filets à consultants autour de leurs installations et des pauvres consultants sont fréquemment retrouvés prisonniers de ces mailles; certains même sont tout juste des tout-petits consultants-en-devenir pris à l’intérieur des filets, tentant de fuir ces entreprises. Et ceci sans compter que ces filets causent des dommages colatéraux importants en capturant accidentellement un nombre considérable de chargés de projets peu méfiants et de gestionnaires innocents.

C’est le grand ordre des choses et Mère Nature dans toute sa splendeur qui ont fait d’eux la conscience de service des indécis, des ignorants et des incapables qu’un hasard aveugle a placés en position de pouvoir. Joignons-nous aux efforts de tous les bons capitaines d’industrie et hauts-gestionnaires d’état pour éradiquer toutes les menaces qui planent sur ces créatures uniques et sensationnelles. Partons en guerre contre ces filets à consultants qui ne sont rien d’autre que des tentatives de mettre à mort la profession même de ces admirables créatures.

Joignons-nous tous allègrement et béatement au mouvement “Nager avec un Consultant” dès aujourd’hui. . .
. . . avant qu’il soit trop tard.

nager-avec-un-consultant.png

(Pour joindre le mouvement, libellez vos chèques au nom du Flying Bum. Aucun consultant n’a été blessé dans la rédaction de ce blogue.)

Flying Bum

pieds-ailes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s