Six conseils marketing pour dompter le Mwéci-mwéci occidental

Il vous est probablement déjà arrivé lors d’une bucolique promenade en chaloupe d’avoir été extirpé sauvagement de votre quiétude aquatique par cet hurluberlu en hors-bord de l’enfer à moitié saoul avec sa ravissante poupoune à bateau, qui levait des vagues de 4 pieds dans un vacarme assourdissant juste pour vous faire chier et faire rigoler la poupoune presque nue? Si une petite voix dans votre tête vous chuchotait tout bas: “Moé-si j’en veux un bateau de même, moé-si!”. Ou, en ligne à la caisse chez Costco un gros Maurice devant vous qui vous bloque la vue sur le reste de la planète avec un téléviseur HD-BlablaCosmiquePlasmatiqueOrgasmique d’environ la taille d’un terrain de football, mais en plus mince, et que votre première réaction, au fin fond de vous-même a été de tourner les talons en vous disant: “Moé-si, moé-si, je vais m’en chercher une de même, moé-si! Quelle rangée, stie?”. Alors vous êtes indéniablement un Mwéci-mwéci occidental typique. Mais vous n’êtes pas seul, heureusement, et avec un peu d’astuce ceci ouvre pour vous un éventail de possibilités insoupçonnées.

Le sujet d’aujourd’hui ne consiste pas à guérir le mwéci-mwéci occidental en vous mais de prendre conscience de toutes les possibilités qui s’offrent à vous de cette seule prise de conscience et des techniques à utiliser pour offrir à tous les autres mwéci-mwécis occidentaux inconscients des techniques pour améliorer leur existence, soi-disant, alors qu’en réalité vous les ferez tous contribuer à améliorer la vôtre, les faire payer pour le magnifique condo en bord d’océan dont vous rêviez depuis toujours et ce, sous le chaud soleil des tropiques. Et je ne parle pas ici d’un stupide carré de béton en time-sharing, oh que non.

La relation symbiotique qui unit le commun des mortels avec son mwéci-mwéci occidental intérieur est grandement méconnue de la science moderne, mais pas du département de marketing cependant. Depuis la nuit des temps, en échange d’une subsistance de base et de la place qu’ils occupent en vous, ces charmantes créatures vous avertiront dès que vous serez en réel manque de quelque chose fût-il de nourriture, de sommeil, d’un bon abri, de confort ou d’amour. (J’en ai peut-être oublié un ou deux, je ne suis pas Maslow quand même.) Si on néglige le mwéci-mwéci occidental, il devient vite grincheux et revanchard et pourrait vous rendre la vie misérable, creuser de profonds trous en vous. Vous sentirez alors l’irrépressible besoin de remplir ces trous surtout si vous êtes au centre d’achats ou chez un concessionnaire automobile.

Mwéci-mwéci.jpg

Pour en revenir à notre plan, appuyons-nous sur les données probantes comme dirait mon frère, soit le lot de connaissances accumulées par ce foutu département de marketing. On a découvert un ensemble de stimulis très particuliers qui feront plier les genoux au mwéci-mwéci occidental et sauront lui faire crier chut mais surtout qui feront sortir les devises trébuchantes de leur poche ou leur feront actionner les cartes en plastique comme s’il n’y avait plus de lendemain pour se procurer mille et une choses dont ils n’ont même pas besoin, ou qu’ils ne savaient pas encore à quel point ils en avaient vraiment besoin, des cochonneries variées que ça ne vaut même pas la peine de ne pas acheter, que ça leur prend sur-le-champ, tous en choeur: Mwéci! Mwéci!

Peu importe vraiment le produit, trouvez-en un (essayez chez les chinois, dites-leur que je vous envoie) et lancez-vous sans tarder.

  1. Basez votre publicité sur la notion de “pas assez” (comme: pas assez vite?, pas assez maigre?, pas assez belle?, ou pas assez propre?). Ceci touche directement la corde hyper-sensible des valeurs sociales superficielles si chères au mwéci-mwéci occidental.
  2. Utilisez des images qui chavirent le coeur sensible du mwéci-mwéci occidental, comme des chiots en cage qui fixent tous la lentille de leurs grands yeux misérables, des enfants poussiéreux et affamés (avec des mouches dessus préférablement), les deux-trois derniers caribous de Val d’Or qui quêtent des poignées de foin dans le parking du MacDonald, des ours polaires maigres et sales avec un glacier qui fond en arrière-plan, ou des personnes âgées qui pleurent, vues à travers des fenêtres embuées.
  3. Montrez un tata hors de lui qui s’agite frénétiquement et qui gâche tout ce qu’il entreprend sans votre produit. Une pauvre vieille même pas capable d’embarquer dans son bain. Ceci met en évidence les bénéfices positifs que votre produit laisse miroiter en plein visage du mwéci-mwéci occidental comme un oasis au Sahara.
  4. Utilisez la technique des photographies avant-après de personnages qui ont l’air de filer un mauvais coton, préalablement obèses, chauves, mal en point, super poilus ou d’une laideur repoussante sans vie amoureuse ou familiale aucune et qui sont maintenant parfaits comme dans le catalogue Sears (et leur famille les aime et les laisse rentrer dans la maison à nouveau).
  5. Mettez toute la pression nécessaire pour que les gens appellent MAINTENANT ou DANS LES 10 PROCHAINES MINUTES avec un gros numéro de téléphone facile comme 789-6789 qui clignote en gros en couleurs voyantes et offrez au besoin un SUPER BONUS (un article à une piastre ou les frais de manutention, par exemple). Un désagréable son de cloche ou une sirène stridente ne sauraient trop nuire. Tout ceci crée un sentiment d’urgence dont les mwéci-mwécis occidentaux se gavent littéralement.
  6. Achetez des gros blocs de temps d’antenne et bombardez le même message encore et encore jusqu’à écoeurer totalement le pauvre mwéci-mwéci. Le mwéci-mwéci occidental ne résiste pas longtemps aux maux de coeur. Le mwéci-mwéci occidental typique n’a pas de médecin de famille ou d’assurance privée, il cherchera à soulager sa nausée avec son cellulaire et sa carte de crédit, c’est la seule option pour lui.

En utilisant ces 6 conseils pratiques, faciles et infaillibles vous établirez une stratégie marketing mwéci-mwéci extrêmement efficace. Vous serez confortablement installés dans votre condo en bord de mer sous les tropiques dans le temps de le dire à dicter à votre secrétaire une belle lettre de remerciement à mon attention ou vous partirez sur votre rutilant hors-bord flambette voguer allègrement, les moteurs à pleins gaz, sur l’océan vermeil du succès.

Et si vous croisez un tata en chaloupe, ne ratez pas une si belle occasion de faire rigoler votre poupoune à bateau presque nue et du même coup faire la preuve qu’il y a une justice ici-bas.

(NDLR: Cette technique est une pure construction de l’esprit. Étudiants en marketing prière de l’ignorer.)

 

Flying Bum

New_pieds_ailés_pitonVert

2 réflexions sur “Six conseils marketing pour dompter le Mwéci-mwéci occidental

  1. Merci Flying Bum. Voilà qui parfait bien mon éducation en la matière, préalablement limitée à ceci:  »Il est plus facile d’entrer dans l’esprit des gens que de tenter de l’exhausser dans une flambée de l’âme » Le Dalai Lama dans la respectueuse 367e page de ses connaissances, techniques et méthodes de stratégie commerciale.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s