On était jaunes, on était flous.

Il s’appelait Èvé et il prenait son pied.

Èvé

D’autres fois, oserais-je avouer, ce n’est pas un pied qu’il agitait lubriquement dans la main au bout de son nez. Je laisse ça à votre imagination. Je le dessinais et le redessinais partout, dans toutes sortes d’humeurs. Tout un caractère, ce Èvé. Il avait probablement la testostérone de mes quinze ans. Un chic type quand même. Les anglais utilisent le terme “character” pour désigner ces petits personnages hirsutes nés de la plume des caricaturistes et des bédéistes. J’ai créé celui-là il y a bien des années, à une époque où j’aurais probablement eu beaucoup mieux à faire que de barbouiller des absurdités. J’avais d’ailleurs beaucoup mieux à faire ce jour-là que de tomber sur lui et de repartir à rêvasser au lieu de finir le ménage dans mes vieilles boîtes. Là où je l’ai retrouvé toujours prisonnier dans un vieux cahier d’esquisses. J’étais content de le revoir comme un vieux pote.

Le bonhomme a probablement plus de 40 ans maintenant, doit s’en aller vers ses 50 ans même. Mais il a bien vieilli somme toute, les petits bonhommes vieillissent toujours assez bien généralement, on ne peut en dire autant du type à l’autre bout de la plume. Il lui manque bien des morceaux, à Èvé pas à moi bien sûr. Il est loin d’être parfait mais c’est ce qui fait son charme, sa personnalité unique. Et de la personnalité c’est tout ce dont Èvé avait besoin sinon il aurait eu une bien triste existence compte tenu de ses pauvres attributs. Sans personnalité, il aurait fini sa carrière en triste caractère sans caractère. Il aurait pu aussi courir le risque d’être confondu avec un vulgaire pied levé à bout de bras de nez (non pas que j’aie quoi que ce soit contre les pieds levés à bout de bras de nez, j’ai lunché avec l’un d’eux pas plus tard qu’hier, un chic type)

Èvé était définitivement différent d’un conventionnel pied levé à bout de bras de nez, la confusion ne saurait être qu’inexplicable.

Èvé n’était pas le genre à se retrouver dans de sombres histoires ou de partir à l’aventure. Où aurait-il pu accrocher un sac à dos de toutes façons. Ou ses fusils de cow-boy. Je ne l’ai jamais poussé dans la bande non plus. Dessinée, on s’entend. Outre d’avoir vécu muet, avec bien peu de membres et à peu près aucune mobilité, il a eu bien peu de péripéties, heureusement pour lui d’ailleurs. Que des humeurs, des airs, des regards, du caractère. Comme la grande majorité d’entre nous, son caractère s’exprimait essentiellement par le biais de ses expressions et il aimait bien que je m’amuse avec elles. La plupart des caractères vous laisseront vous amuser tranquille à leurs dépens et vous le laisseront simplement savoir si d’aventure vos élucubrations les mettaient dans la gêne.

Les caractères comme Èvé, ou d’autres super héros qui se prennent davantage au sérieux que lui, attachent une importance maladive à leurs habits. La mode semble être une préoccupation de tous les instants pour eux. Ils ne vous laisseront pas les laisser aller comme ça, complètement nus, quand même. Leur pudeur a droit à tous nos égards. Les caractères imposent généralement leur garde-robe.

Èvé s’était entiché de l’absurde idée de se promener avec une paire de bobettes comme couvre-chef. Quelle idée stupide, tout de même. N’en avait-il pas suffisamment sur les bras (?) avec son anatomie absurde sans en rajouter avec un caleçon sur la tête? En bout de ligne, son caprice n’était pas abusif, ni hors de mes capacités de dessinateur. Il voulait se couvrir pudiquement la tête, je lui devais bien cela. J’ai finalement acquiescé.

Après tout, même les plus absurdes ont droit à leur dignité.

 

Flying Bum

New_pieds_ailés_pitonVert

En passant, le mot caractère nous vient du grec ancien, il désignait une marque ou un mot qu’on gravait sur une pièce de monnaie pour la différencier des autres. Avec le temps et l’usage, le mot a commencé à designer ce qui nous différencie les uns des autres comme se promener avec des bobettes sur la tête ou non.

 

2 réflexions sur “On était jaunes, on était flous.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s