Rires beaux, bons, pas chers

Sur l’ensemble de la planète en 2018, on estime qu’il y a environ 4 millions de douaniers, 15 millions de techniciens IT, 9.5 millions de médecins et entre 10 et 15 millions d’ingénieurs sans compter une quantité appréciable de notaires. Tous des professionnels qui disposent d’un revenu fort intéressant mais qui sont reconnus pour mener une existence généralement dépourvue d’humour. Le rire, c’est reconnu et documenté, stimule le système immunitaire, enclenche la production d’endorphines, améliore la qualité du flot sanguin dans les vaisseaux et réduit les occurrences d’incidents cardiaques et cérébro-vasculaires. Mais ces gens ne risquent jamais le moindre petit sourire franc, le rire aux éclats et encore moins le fou rire incontrôlable. Ils sont pour la plupart humoro-déficients.

Pourquoi, me direz-vous? Mes recherches indiquent que c’est parce que le rire brûle une quantité appréciable de temps autrement facturé au gros prix et étrangement aussi parce que le rire est gratuit. Le rire est généralement considéré comme une perte de temps. Mais que se passerait-il s’ils devaient payer pour avoir droit au franc rictus? Vous me voyez venir, ici. Facturer les rires à la pièce? Ridicule, vous croyez?

Photomaton

Combien de fois cela vous est-il arrivé de vous retrouver quelque part en vacances et que finalement l’endroit ne correspondait pas vraiment à vos attentes et que votre plaisir d’être en vacances s’en trouvait soudainement affecté? Qui d’entre vous ne s’est pas dit en lui-même dans cette situation: “Shit, j’ai payé ce voyage bien assez cher, que le grand cric me croque si je n’en tire pas un maximum de joie béate et tout de suite à part ça!” Ou imaginez-vous que vous ne déboursiez pas un sou pour aller raconter toutes vos angoisses profondes à un psy, l’exercice ne perdrait-il pas tout son sens, comme si vous racontiez tout cela au premier quidam disponible et gratuit?

Les tarifs sont partout, tout se paie. Nous avons les films à la carte payés à la pièce, les combats de boxe pay-per-view, les cellulaires pré-payés à la carte, les publicités sur internet qui payent au clic, les stationnements payés au parcomètre, les ponts payés au passage par satellite, les danses à 10 et bien d’autres choses encore. Rien de tout cela n’a le moindre sens si on ne paye pas pour.

Si vous payez avec du bel argent durement gagné pour un truc quelconque, évidemment que vous allez trouver un trou dans votre agenda et prendre le temps d’en jouir totalement. Selon les plus récentes statistiques, en 2018 il y aura 2,125,700 hauts-cadres et top-éxécutifs de tout acabit aux États-Unis seulement. Tout ce beau monde sur un revenu oscillant entre quelques centaines de milliers de dollars jusqu’à plus d’un million. Méchant beau bassin de piastres pour aller baigner votre turpitude financière. Vous n’en attraperez pas beaucoup parmi ceux-ci à faire des pipis de joie après des fou-rires incontrôlables, à peine les verrez-vous ne pas avoir l’air bêtes de temps en temps.

À moins que quelqu’un n’aie la brillante idée de leur offrir l’opportunité de payer pour avoir le droit de rire, ce ne serait plus là un vil plaisir des gens ordinaires ou de la classe moyenne qui file un peu cocktail mais un luxe réservé aux bien nantis comme eux. Avec un bon marketing, ils mordent là-dedans à pleines dents.  Fermez les yeux et imaginez un lieu fermé, insonorisé, situé stratégiquement sur les lieux fréquentés par ceux-ci, des Rire-O-Matique où ils pourraient payer pour rire un moment en différents modes. Cabine isolée de la monotonie de leur vie, équipée de tout l’appareillage audio-visuel moderne de l’humour ainsi que des grands classiques de l’auto-dérision comme les miroirs déformants, les sniff d’hélium et toute cette sorte de choses. Brillant, non? Des isoloirs à rire, à péage, carte à puces acceptées. Cling cling, par ici le beau grizbi.

Si vous avez de la misère à me rejoindre dans les prochains jours, je suis parti courir les marchés aux puces et les encans à la recherche de vieux photomatons ou des anciennes toilettes payantes. À plus.

 

Flying Bum

New_pieds_ailés_pitonVert

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s