D’la grosse argent

Le beau temps m’a l’air pas mal revenu, ma piscine est partie en tous cas. À mon âge vénérable toutefois, on a déjà pas mal fait le tour des plaisirs d’été. C’est bien beau l’été mais il y a les mouches aussi, et les tiques maintenant qui viennent aussi rire de nous autres.

Plus jeune mon sang bouillonnait juste à anticiper les belles journées chaudes, à voir le linge de fille rapetisser, à chienner allègrement dans le hamac, des pinottes entre les orteils pour les petits suisses pas farouches qui sortent de leur trou, un bon polar ou un Réjean Ducharme à se mettre sous la dent et quelques mojitos bien glacés pour rafraîchir le tout. Qui se souvient du libanais blond et du marocain vert de nos jours? Ça c’était l’été, avec du melon d’eau.

Perte de temps tout ça, cet été au lieu de flotter sur une tripe ridicule sur dix-huit pieds de diamètre d’eau chlorée je vais faire de l’argent à la place. Plein. Et je ne parle pas de rapinage comme aller vendre mes canettes consignées ou aller explorer les craques de divan à la recherche de petit change. Ni d’embarquer dans un groupe de Lotto Max. Oh que non. Je parle de sommes, le genre de sommes qui assomment. La galette. Fini le bon gars qui n’a rien pour lui, tout pour les autres. F-I-FI, N-I-NI, FINI!

Cet été, opération cash, plein de cash. De la grosse argent, genre acheter en bas vendre en haut, rire jusqu’à la banque. Des belles pe-piastres. Par ici le blé. Toé, touche pas au grizbi grosse cochonne. M’a toute mettre ça entre mon sommier et mon matelas et si je tombe en bas, appelez l’ambulance, ça va tomber de haut, une débarque comme on dit. Si ça se fait des billets de cent mille, je m’en colle un dans le front juste pour absorber la sueur, amenez-en un autre, plein d’autres, on va s’essuyer le péteux avec ça, vous allez voir.

Je vais pouvoir partir vers des contrées exotiques dans mon jet privé, je descendrai sur des îles tropicales, que dis-je, je vais m’en acheter une grosse. Je libèrerai tous les habitants de leur petit dictateur et je leur ferai payer des taxes directement dans mon compte Paypal. Huit villas dans huit différents pays incluant un hostie de gros bungalow au bord de la mer à Saint-Kitts avec même un lave-vaisselle dedans. Mon personnel va avoir du personnel. Les gens riches et célèbres vont courir après moi pour aller dans leurs gros golfs privés, je ne joue même pas, pour m’amener dans leurs tournois de polo en Nouvelle-Zélande, j’ai même pas de cheval, pour marier leur fille stupide ou pour être le parrain de leur laide petite descendance de riche pourri.

Alors, vous voulez savoir? C’est quoi ma combine? Ça vous démange d’en faire plein vous aussi? Vous avez un million qui traîne que ça vous tente de risquer sur moi? Petit capital de départ dans mon plan d’été et au passage je vous cède le droit plein et entier d’aller vous vanter de ce placement à qui vous voulez dans tous les 5 à 7 pompeux de ce monde.

Trust me, comme disent les chinois tout juste avant d’hypocritement verser l’arsenic dans votre won ton.

Faites votre chèque payable au porteur.

Demain: quelles folies faire pour totalement flamber en moins de 24 heures un million qu’un idiot vous a confié.

Bon été!

 

Flying Bum

New_pieds_ailés_pitonVert

5 réflexions sur “D’la grosse argent

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s