Collage

Une recette déchirée d’un carnet

J’ai pleuré sur le pain de viande. Directement dessus. Personne n’a vraiment besoin de savoir ça. C’est rien que salé, les larmes. Les larmes sont tombées sur la chapelure, elle-même fraîchement tombée sur une couche luisante de blancs d’œufs. Tout est dans tout, à la fin, lorsqu’on mélange les choses. Tout le monde souriait en mangeant mes larmes sans le savoir. Super bon ton pain de viande, pops, disaient les garçons.

Écrire une note pour la prochaine fois – mettre un peu plus de sel.


 

Un sac d’arachides

Une nuit, j’ai rêvé qu’elle était à la partie de baseball. Je suis assis tout en haut de la petite estrade de bois. Comment elle fait pour entrer tous ses cheveux dans une casquette? Elle portait des verres fumés mais j’aurais mis ma main dans le feu que c’était elle. Elle est venue s’assoir près de moi. On a acheté un sac d’arachides même si dans la vraie vie je ne mange plus d’arachides depuis qu’elles m’ont rendu malade une fois que j’en avais mangé tout un bocal – ou avais-je eu peur qu’un des garçons ne soit allergique?

Je brûlais d’envie de lui demander si elle était encore morte, il m’a semblé que la question était un peu rude, alors je lui ai simplement demandé si elle devait repartir bientôt. Elle a répondu non, qu’elle avait droit à toute la partie de baseball.

On s’est embrassés. Ses lèvres goûtaient le sel, les arachides.


 

Une fiche immobilière

Unifamiliale dans la grande ville, c’est pas rien. Elle savait que ce serait la dernière. Tout ce qu’on devrait laisser derrière pour habiter une si petite maison. Un coup de coeur, c’est un coup de coeur – son coup de coeur, et merde l’espace si c’est rien que pour mourir dedans. Elle n’était pas neuve mais en très bonne condition. Pleine de lumière, pas de place pour les fantômes.

On ne parle plus de la vie d’avant, elle disait. Il n’y a pas de place pour ça ici. Ici ce sera ma dernière vie, c’est tout.

Chauffage et climatisation centrales, spectaculaires fenêtres en baie. On percera des portes françaises dans la salle à manger. De superbes planchers de bois franc flambant neufs, pas de place pour les ombrages. On pourra l’installer dehors, sur la terrasse, regarder le jardin d’ombre, sentir les odeurs de pin, nourrir les chats errants.

La fiche ne disait pas que la nuit, parfois, j’entendrais des pas de danse sur les lattes du plancher flambant neuf.

 

Je ferai semblant que ça ne me rend pas fou.

 


 

Flying Bum

New_pieds_ailés_pitonVert

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s